Les mécomptes de la droite

Publié le par Jean Mallot

La parité Euro -Dollar n’est pas de 1,37 mais de plus de 1,5.

Le prix du baril de pétrole n’est pas de 73 dollars mais de plus de 100.

L’inflation annuelle sera nettement supérieure au seuil des 2% en raison notamment de la hausse des prix des produits de première nécessité, qui pèse directement sur les ménages les plus modestes.

Quant à la croissance, elle n’atteindra ni 2,25, ni 2,50, mais restera inférieure à 2% comme tous les instituts de conjoncture le laissent entendre depuis plusieurs mois.

Ou bien le gouvernement et la majorité parlementaire se sont trompés par incapacité à anticiper, ou bien ils ont trompé les Français au moment du vote du budget.

Aujourd’hui  alors que la période des élections municipales et cantonales est passée, le pouvoir admet progressivement la réalité, par petites touches.

Le pari du « paquet fiscal » de 15 milliards d’euros accordés à quelques privilégiés a définitivement échoué. Celui de la croissance et des progrès du pouvoir d’achat aussi.

La détérioration de la situation économique, que le gouvernement ne parvient plus à masquer, aura de graves conséquences sur les recettes.

En fait, depuis dix mois, le pouvoir a multiplié les mauvais choix, privilégiant l’inégalité sociale et la rente, au détriment de l’investissement productif, de la recherche et du monde du travail.

Ce sont aussi ces facilités-là, que les Français ont lourdement sanctionnées, les 9 et 16 mars dernier.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
oui...

C'est pourquoi partout il faut organiser des contre-pouvoirs qui sauront non seulement dénoncer avec pédagogie mais aussi proposer pour regarder vers l'avenir.

Pour ça, il faut que les personnalités nationales du PS jouent collectif!
Répondre