Discours pour la cérémonie du 30 Août à Montjournal

Publié le par Jean Mallot

Je tiens à excuser Jean MALLOT retenu par d’autres obligations hors du département.

Il a tenu à être représenté à cette commémoration, car il attache une grande importance au devoir de mémoire et au rôle qu’a joué la Résistance tant sur le plan des libertés que pour les conquêtes sociales.

L’été 1944 a été émaillé, malheureusement, de nombreuses exactions telles que celle de Montjournal.

Trop de jeunes résistants ont donné leur vie : à Cressanges, Meillard, aux Grises ou à La Bouillole …

Ces évènements tragiques font que nous nous recueillons tous les ans devant les stèles érigées en l’honneur de ces combattants de la liberté.

Au-delà du recueillement et du souvenir, il est indispensable de perpétuer la mémoire auprès des jeunes générations.

La lutte pour la paix et contre l’intolérance est éternelle. De nombreux exemples à travers l’histoire nous en montrent la nécessité, même si l’Europe est redevenue globalement un espace de paix et de liberté.

Aussi, le groupe politique auquel J MALLOT adhère a déposé un projet de loi qui tend à faire du 27 mai une journée nationale de la Résistance. Ce serait un jour non chômé, tourné en direction de la jeunesse et des écoles. Les enseignants pourraient bâtir un projet pédagogique autour de ce qu’a été la Résistance. Le 27 mai est une date symbolique car ce jour en 1943 a été crée clandestinement le Conseil National de la Résistance.

On sait maintenant – car c’est reconnu – le rôle qu’a joué la Résistance pour nous libérer du joug nazi. N’oublions pas son rôle social et refondateur de la République après la libération : la sécurité sociale et la retraite par répartition pour ne citer que 2 exemples.

Nous sommes très attachés au devoir de mémoire et aux valeurs portées par la Résistance française ….

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article