SOMMET DE L'ELEVAGE A COURNON

Publié le par Jean Mallot

Jean MALLOT s’est rendu à ce grand évènement du monde de l’élevage. Cette année une étape supplémentaire a été franchie en terme d’affluence, de nombre de stands et de professionnalisation.

Le Sommet de l’Élevage est devenu le salon de référence au niveau européen en matière d’élevage à l’herbe. L’élevage hors sol (porc et volailles) a pris une nouvelle dimension et occupe une place conséquente au Sommet de l’Élevage.

Jean MALLOT a pris le temps de saluer et rencontrer de nombreux responsables professionnels. Malgré les difficultés que connaissent les éleveurs allaitants, des concours de qualité ont pu avoir lieu : race Aubrac en bovins et moutons charolais.

Jean MALLOT a noté l’effort d’animation réalisé par la Région Auvergne. Elisabeth Thévenon-Durantin (Vice-présidente chargée de l’agriculture) avait organisé plusieurs tables rondes dont une remarquable sur l’agriculture biologique.

Jean MALLOT a pu écouter des commentaires positifs sur la mise en place de la charte porcine qui a débuté en 2005. Aujourd’hui, c’est un outil de développement de la production porcine, mais dans le cadre du développement durable.

Dans ce contexte de sérieux professionnel mais aussi d’inquiétude, le Ministre de l’agriculture est venu et n’a rien annoncé de concret pour rassurer les éleveurs. On peut se demander quel accueil et quel traitement auraient été réservés à un ministre socialiste dans un contexte comparable... Malheureusement l'Histoire récente ne laisse guère de doute sur la réponse, tant il est vrai que l'attitude des organisations syndicales agricoles "majoritaires" est souvent déterminée plus par des considérations politiciennes que strictement professionnelles.

Beaucoup d’éleveurs sont exaspérés du manque de soutien qu’ils ont obtenu pour la FCO ou la hausse des charges par exemple.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article