Nicolas Sarkozy a décidé de sanctionner le Préfet et le Directeur de la sécurité de la Manche

Publié le par Jean Mallot

Mécontents de la tenue de manifestations lors de son déplacement à Saint-Lô, le 12 janvier dernier, Nicolas Sarkozy a décidé de sanctionner le Préfet et le Directeur de la sécurité de la Manche, en procédant à leur mutation.


Le Président de la République traduit ainsi sa conception inquiétante du rôle de la haute fonction publique, et des représentants de l’Etat, dont la neutralité et la qualité de service auprès de gouvernements quelque soit leur couleur politique, font leur grandeur et doivent impérativement être préservés.


Ces deux décisions autoritaires et capricieuses, dénoncées par l’ensemble de la classe politique de la Manche, ont vocation à exercer une pression très forte sur les hauts fonctionnaires à qui Nicolas Sarkozy demande donc de devenir, désormais, des agents électoraux zélés, sous risque de mutation éclair.


Le Parti socialiste exprime son inquiétude répétée et grandissante devant la dérive des pratiques du Président de la République : dans sa volonté de contrôler peu à peu tous les contrepouvoirs nécessaires à la vie démocratique, Nicolas Sarkozy entend aujourd’hui museler l’expression des français dans les manifestations, et demande  aux services de l’Etat de mettre en œuvre cette volonté

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article