Tolérance zéro pour le négationnisme au Parlement européen

Publié le par Jean Mallot


L'article 9 du règlement du Parlement européen établit que le comportement des députés repose sur les "valeurs et principes des traités fondamentaux de l'UE" et "préserve la dignité du Parlement." Dans le cas contraire, le règlement prévoit des sanctions qui peuvent aller jusqu'à la suspension temporaire du député de toute participation aux débats et activités parlementaires et la suppression partielle de son indemnité.


Les propos de Jean-Marie Le Pen tombent manifestement sous le coup de cet article. Je demande la tolérance zéro pour le négationnisme au sein du Parlement européen.

Le Président du Groupe Socialiste européen, Martin Schulz, a eu raison non seulement de proposer une modification du règlement intérieur pour que M. Le Pen ne puisse pas présider comme doyen d'âge la séance inaugurale de la prochaine mandature du Parlement, mais également de demander une réunion exceptionnelle du bureau pour prendre des sanctions immédiates.

Je demande à l'ensemble des Présidents de Groupes démocratiques du Parlement européen, par delà les clivages politiques, de décider d'appliquer les sanctions les plus fermes à l'encontre de Jean-Marie Le Pen et d'affirmer ainsi leur attachement sans faille aux valeurs fondamentales de l'Europe et leur refus absolu du négationnisme et de l'antisémitisme au sein du Parlement européen.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article